Interview croisée – Questions à Geneviève Etienne, adjointe chargée de l’écologie et Frédéric Raymond, adjoint chargé de l’aménagement et de l’urbanisme.

Le Mag’ : La ville du Kremlin-Bicêtre est souvent décrite comme « petite et dense ». Son urbanisme est contraint et le foncier y est rare. Quelles sont les marges de manœuvres de la commune pour améliorer l’espace public au profit de tous les Kremlinois ?

Geneviève Etienne : Les constructions sont déjà nombreuses sur la ville. Pourtant, nous avons des moyens d’actions. Cela suppose des orientations claires et une volonté forte. Nous agissons pour faire du Kremlin-Bicêtre une ville plus respirable et plus agréable. Aménager un cadre de vie de qualité pour tous, c’est faire le choix de préserver les espaces verts et de les améliorer.

C’est aussi œuvrer pour étendre ces véritables îlots de fraicheurs et engager de nouveaux projets d’intérêt général pour que les Kremlinois vivent dans une ville plus belle et plus résiliante face au changement climatique. Notre démarche consiste à concilier l’embellissement de la commune, le développement durable et la convivialité.

Comment ces projets ont-ils vu le jour ? Les Kremlinois ont-ils été associés ?

Frédéric Raymond : Nous veillons à associer le plus étroitement possible les riverains quand des aménagements sont prévus. Plusieurs solutions techniques sont toujours envisageables, la concertation avec les habitants est donc essentielle. Nous sommes attachés à ce que les Kremlinois puissent nous faire part de leurs remarques pour aboutir ensemble sur des projets bien calibrés pour tous.