La ville du Kremlin-Bicêtre initie de nouveaux projets d’aménagements visant à augmenter le nombre de squares et d’espaces verts ainsi que les ressources florales indispensables pour l’épanouissement du vivant dans sa diversité. C’est toute une dynamique globale et vertueuse qui se met en place pour faire du Kremlin-Bicêtre une ville plus belle, plus agréable et qui promeut la nature en ville.

Quatre Français sur cinq vivent aujourd’hui dans des aires urbaines. Parmi les critères mis en avant pour offrir une meilleure qualité de vie en ville, on trouve notamment la présence d’espaces verts de proximité, autrement dit de parcelles végétalisées, de parcs et de jardins publics facilement accessibles. Au Kremlin-Bicêtre, avec une superficie de 154 hectares, une densité de près de 17 000 habitants au km2, et un tiers de sa surface utilisé par des zones inconstructibles (hôpital, Fort de Bicêtre, cimetière), trouver des terrains libres pour créer des espaces de respiration arborés relève de la gageure. C’est pourtant ce que fait la municipalité en lançant des projets de création de nouveaux squares et d’amélioration des lieux existants.

La Coulée verte s’agrandit

Premier chantier d’envergure, la création du square Lazare Ponticelli. Ayant acquis récemment le dernier lot du terrain situé le long de la rue de Verdun, entre les écoles Robert-Desnos et Charles-Péguy, la ville projette en effet de détruire les bâtiments vétustes pour y implanter un espace vert de 4 200 m2. Privilégiant des aires de détente et de repos avec un mobilier innovant, ce nouvel espace de respiration en centre-ville qui répondra au parc de Bicêtre en prolongeant la Coulée verte, fera l’objet d’une concertation avec les habitants. Un peu plus haut, la pointe de l’actuel Espace jeunesse sera aménagée et ouverte au public afin d’y créer le square Gisèle-Halimi. Sur environ 1 000 m2, au milieu d’une nouvelle végétation entourant des assises de forme arrondie, des boîtes à livres pour une bibliothèque en plein air seront installées, donnant ainsi naissance à une aire de délassement et de jeux sur le chemin de l’école. Sur la place Victor-Hugo, un projet de sécurisation et d’aménagement végétal s’élabore en concertation avec les riverains, afin de mieux définir les limites entre espaces privatifs et publics. Outre la mise en place d’un contrôle d’accès avec fermeture la nuit de l’allée de liaison centrale et des escaliers qui descendent de la rue Anatole-France, un projet d’agro-écologie urbaine se dessine, transformant en profondeur les espaces et les usages. Grâce à une désimperméabilisation des sols et la création de surfaces de biodiversité sur plus de 1 000 m2, ce projet dénommé « L’escale végétale », lauréat du programme « Nature 2050 » de la Métropole du Grand Paris, aura pour spécificité de s’intégrer à un tissu urbain très dense et permettra de relever le défi de la nature en ville au cœur d’un quartier résidentiel.

Des squares repensés

Dans le même esprit, une campagne de réfection et d’embellissement des squares e  des aires de jeux est également conduite pour 2021/2022. Ainsi, les 800 m2 du square Anne-Sylvestre (ex Lech-Walesa) seront entièrement repensés avec un renforcement végétal et un épaississement des plantations en lisière, un remplacement des structures de jeux vétustes, la mise en place d’un sol souple coloré et l’installation d’agrès de sport pour tous les âges. Le terrain de basket sera, quant à lui, supprimé pour laisser place à une nouvelle aire de détente ainsi qu’un espace de jardinage participatif. Cet aménagement fait l’objet d’une concertation. Dans la rue Danton, tandis que le square Malassis verra sa clôture rehaussée, les structures de jeux du square André-Poisat seront remplacées et une pergola ombragée sera mise en place. Même chose au square Josette et Maurice Audin où une réfection du revêtement de sol et la création de jeux d’enfants seront entrepris. Le square Jules-Guesde, actuellement occupé par les tra-vaux de la ligne 14, sera entièrement repensé et réaménagé d’espaces arborés et d’aires de jeux, à l’horizon 2023. Également occupé par la base logistique de la ligne 14, une partie du square Édith-Piaf sera ouvert au public afin d’y établir une aire de pique-nique. Par ailleurs, le boulodrome du parc Pinel sera étendu dès cet été, et les points de circulation d’eau et toutes les fontaines de la ville seront remis en service, afin que chacun puisse y trouver des îlots de fraîcheur bienvenus.

Eco-Quartier

Dans cette dynamique d’embellissement du cadre de vie, le haut de la ville ne sera pas oublié. Ainsi, en face de l’école Pauline-Kergomard, l’espace vert Le Belvédère sera créé dès cet été au pied de la résidence du Fort du Kremlin-Bicêtre, avec taille des haies, plantation de végétaux et installation de bancs et de poubelles, afin que la surface puisse être investie par le public pour une pause détente ombragée. Alors que la gare de la ligne 14 devrait être achevée avant l’ouverture des jeux olympiques de 2024, l’emprise actuelle de la création d’un puits d’aération, à l’angle des rues Bergonié et Sembat, fera place à un square avec création d’une aire de jeux à l’horizon 2022/2023. Enfin, dans la future entrée de ville sud-ouest, qui verra l’implantation de commerces de proximité, de logements (dont des logements sociaux) et un équipement de nouveaux services, c’est tout un éco-quartier qui sera créé, avec végétalisation, désimperméabilisation des sols et maîtrise des eaux pluviales.

Autant de projets pour tous destinés à améliorer la qualité de ville.